Visite de la mine Minéralogie Kalitroc Le Club Potasse Timbres Liens Contact





Accueil
Edito | Liste des mises à jour | Revue de Presse | Videos | Accès membres |

LA MINE SAINT-NICOLAS est officiellement OUVERTE !!
Visites tous les samedis et sur rendez-vous pour les groupes (à partir de 10 personnes)
Prévoir chaussures adaptées et vêtements chauds

Contact :
FRETZ Guy : 03.89.74.31.22
MARY Bernard : 03.89.75.65.08


La mine se visite toute l'année
  • tous les samedis de 14h30 à 17h00
  • tous les autres jours (uniquement pour les groupes) sur rendez vous
en période estivale ( de mi-juin à mi-septembre )
  • tous les vendredi sur inscription préalable à l’office de tourisme de Cernay ( tél: 03 89 75 50 35 )
  • tous les samedis et dimanches de 10h00 à 12h00 et 13h30 à 17h00.
Tous les mois une nouvelle photo vous présentera l'éventail des activités de l'association
  • photo de travaux dans la mine
  • photo de voyage
  • photo d'une découverte minéralogique
  • photo d'un échantillon de la collection d'un membre
  • photo d'une ancienne mine


L'Histoire de notre passion
En 1989 le club minéralogique "POTASSE" du CCE des mines de potasse élabora un projet de restauration d'une ancienne mine sur le secteur de Steinbach (après avoir étudié d'autres secteurs). Cette restauration avait déjà cheminé longuement dans notre esprit avant de mûrir définitivement, car nous savions que le travail serait de longue haleine et que ce serait un travail de titans car nous avions peu de moyens matériels et financiers, mais l'aventure avec un grand A nous tentait énormément, de plus nous minéralogistes bénévoles, tant décriés par "certains", nous voulions montrer que la sauvegarde et la protection du patrimoine minéralogique et minier est autre chose que la pose de panneaux d'interdiction, car il faut aussi savoir que les minéraux et fossiles qui ne sont pas prélevés, sont détruits inexorablement par la nature (gel, eau, éboulements, érosion, etc.) et qu'interdire les prélèvements, sans prendre des dispositions spéciales pour les protéger, c'est tout simplement les condamner à mort. Mais ce problème mérite un article çà lui tout seul ainsi qu'un vaste débat et j'en reviens donc à notre chantier de Steinbach.

1989 notre projet fut présenté à la municipalité de Steinbach et en accord avec celle ci, la mine St- Nicolas fut choisi pour sortir de l'oubli. Un groupe d'archéologues miniers fut associé à notre projet. L'aventure pouvait commencer. Pour entériner définitivement notre choix, il fallut faire l'inventaire de lieux, car cette mine, comme beaucoup d'anciennes mines, n'était plus accessible, l'entrée étant entièrement éboulée, c'est pour cette raison que nous avons creusé, à l'endroit où nous avons situé le début de la galerie, un puits de 7 mètres de profondeur pour arriver dans la galerie. La première visite fut excitante, nous avions fait le bon choix, cette mine présentait toute l'évolution des techniques minières depuis le XVIème siècle jusqu'au début du XXème, portion de galerie du XVIème avec cette forme en ogive tronquée si typique et bien sûr uniquement taillée au marteau et à la pointerolle, galerie reprise partiellement ou entièrement à l'explosif, emplacements du passage du système de pompage du XVIIIème siècle, puits d'aération, dépilage de 30 mètres de haut, etc..., mais quel travail car les puits d'aération étaient entièrement comblés et le toit de la galerie par endroit s'éboulait aussi. Nous avons ainsi pu visiter 215 mètres de galerie, mais d'après des archives le total devrait être de plus de 400 mètres.

Cette fois ci, l'Aventure pouvait réellement commencer avec bien sûr une bonne dose de folie et beaucoup de passion, car chez les minéralogistes c'est la passion qui déplace les montagnes.

Avec le soutien de la

haut de page